to top

Technique : La surexposition

Aujourd’hui je vous propose un petit article rapide sur la surexposition, après avoir abordé ensemble l’ouverture et la vitesse d’obturation.

.

Pour commencer, un petit point sur ce que signifie la surexposition ( et la sous-exposition tant qu’on y est!), puis ensuite je vous indiquerai quelques moyens de surexposer une photo. N’hésitez pas à ajouter des petites choses dans les commentaires, je suis loin d’être une spécialiste et ce billet est aussi un moyen pour moi de réfléchir à ce prochain sujet!

.

Qu’est-ce que la surexposition?

Pour dire les choses simplement, une photo surexposée est une photo trop lumineuse. La surexposition entraîne une perte de détails dans les zones concernées, elles  se retrouvent alors uniformément blanches et sans texture.

Au contraire, une photo sous-exposée est une photo trop sombre qui manque de lumière et de contraste. Les zones sous-exposées sont alors uniformément noires et sans détails.

Une photo peut-être entièrement surexposée ou sous-exposée (en général à cause d’un problème de réglages, par exemple lorsque l’on a oublié de remettre les ISO à 100!).

.

Comprendre la surexposition en photograhie grâce à des explications simples et des exemples illustrés.

Sur cette photo surexposée on perçoit à peine les pétales des fleurs, tous les détails sont perdus.

.

.

Comprendre la surexposition en photograhie grâce à des explications simples et des exemples illustrés.

Cette photo sous-exposée est beaucoup trop sombre et sans contraste.

.

.

Une photo peut aussi ne contenir que certaines zones surexposées ou sous-exposées (ce qui peut quand même gâcher la photo).

.

Comprendre la surexposition en photograhie grâce à des explications simples et des exemples illustrés.

Sur cette photo prise avec mon téléphone, le ciel est surexposé. Il est tellement lumineux que l’on ne perçoit aucun détail, aucune texture. On dit aussi que le ciel est »brûlé », ou que les blancs sont « brûlés »: tellement blanc que l’on ne distingue plus rien.

.

Comprendre la surexposition en photograhie grâce à des explications simples et des exemples illustrés.

Sur cette image, on ne perçoit pas de détails sur la tête du chat et sur d’autres zones du pelage car elles sont sous-exposées. On dit aussi que les noirs sont « bouchés »: tellement noirs que l’on ne voit plus rien, aucune texture ni détail.

.

.

En général, on recherche une photo correctement exposée, sans zones trop claires ou trop sombres!

Mais il faut aussi parfois savoir enfreindre les règles de la photographie! Le High Key est une technique consistant à sur-exposer volontairement une photo (et au contraire le Low Key est une technique consistant à volontairement sous-exposer une photo).

Voici un petit exemple, le seul High Key que j’ai fait jusqu’à présent. Pour certains elle n’est peut-être pas encore assez sur-exposée pour être considérée comme du High-Key…

 

Avec la technique du High Key, les contours du sujet peuvent alors se confondre avec  un arrière-plan très lumineux.

Je trouve que cette photo se prête bien à un traitement High Key, la difficulté est donc de trouver un sujet adapté pour que ce traitement ait un sens.

.

Comprendre la surexposition en photograhie grâce à des explications simples et des exemples illustrés.

.

.

Comment surexposer une photo lors de la prise de vue ?

.

Il faut commencer par chercher la lumière dans votre environnement, choisissez par exemple un endroit éclairé directement par le soleil à un moment de la journée où la lumière est dure (donc les lueurs matinales ou de fin de journée sont à éviter).

Préférez plutôt un fond blanc ou très clair si vous souhaitez un rendu High Key.

Concernant les réglages de votre appareil photo, voici plusieurs façons de gagner de la lumière:

Augmenter les ISO.

– Choisir une grande ouverture (par exemple f 2.8).  (A consulter : Réglages de base: L’ouverture )

– Opter pour une vitesse lente (par exemple 1/30e de secondes). (A consulter : La vitesse d’obturation)

Utiliser le flash.

.

Et le post-traitement?

Comme je l’ai évoqué plusieurs fois, j’utilise Photofiltre pour post-traiter la très grande majorité de mes photos. C’est un logiciel très simple d’utilisation et gratuit!

Pour accentuer la luminosité de votre image vous pouvez encore intervenir après la prise de vue à l’aide d’un logiciel en:

– augmentant la luminosité

– augmentant le contraste

–  jouant sur les niveaux des tons clairs (dans « réglages » vous devriez trouver un menu  »niveaux », il permet de renforcer les tons sombres ou les tons clairs en déplaçant le curseur vers la droite, ou au contraire de les atténuer en déplaçant le curseur vers la gauche).

J’espère que cet article vous aidera un peu, et surtout n’hésitez pas à ajouter des idées pour surexposer des photos, obtenir un rendu High Key, ou toute autre chose qui vous viendrait à l’esprit pour ce prochain thème 🙂

.

.

Bonnes photos 🙂

  • Mlle Croquant

    Merci beaucoup pour cet article très instructif!
    Je retiens donc les ISO et le flash que je n’avais pas utilisés pour mon kiwi ^^
    Ainsi que les réglages de niveaux de tons que je ne connaissais pas sur photofiltre.

    9 mars 2014 at 18 h 02 min Répondre
      • Mlle Croquant

        Oui, et moi non plus car on m’a bien coaché au sujet de la lumière naturelle ^^ C’est pour cela que je n’y avais même pas pensé pour le kiwi :p

        10 mars 2014 at 6 h 31 min Répondre
  • Emma

    Merci pour ce récapitulatif très complet …surtout avant le 11ème thème du PPR !! Y’a plus qu’à….
    D’ici-là, bonne semaine 🙂

    9 mars 2014 at 18 h 37 min Répondre
  • Ferdy Pain d'épice

    Merci pour ce petit cours 🙂 tu m’as appris deux termes : les noirs sont bouches et le high key 😉 merciiiii alors et bisous à toi

    10 mars 2014 at 2 h 58 min Répondre
  • Manola Rimbert

    merci pour toutes ces idées…j’utilise aussi photofiltre, et depuis bien longtemps…

    10 mars 2014 at 4 h 46 min Répondre
  • blaubluebleu

    Simple et clair !
    Merci pour de nous rappeler les bases et le vocabulaire spécifique.

    10 mars 2014 at 12 h 25 min Répondre
  • luzymu

    Bonjour Thursday! Je ne sais pas si tu as reçu ma réponse à ton mail.
    Si tu veux mettre ton article dans le PPR tu peux soit le mettre en entier avec les photos en petit format et je ferai les changements nécessaires mais il faut que tes photos soient dans ta galerie. Sinon tu annonces l’article et tu mets le lien vers ton blog, si c’est plus simple pour toi et je le répertorierai dans le récapitulatif des articles techniques dans Flickr.
    Voili Voilou!! Et encore un super article 🙂 Merci! 😉

    10 mars 2014 at 13 h 01 min Répondre
  • Melanie Hr

    Tu ne t’arrêtes plus dis-donc, quelle entrain ça me remotiverait presque! Pour la surexposition y a un petit truc super pratique dont tu ne parles pas: la correction d’exposition. Ça évite de devoir se mettre en manuel et c’est bien pratique quand on n’a pas le temps d’y passer des heures 😉

    10 mars 2014 at 18 h 46 min Répondre
  • esther fr

    Merci pour cet article très clair (c’est le cas de le dire 😉 ) la photo de ton chat est super ! j’avais découvert le High Key dans un livre de Michael Freeman, sur « le noir et blanc », ça donne des résultats étonnants, mais qui peuvent donner une toute autre atmosphère à une scène… bon, ben, y a plus qu’à !

    10 mars 2014 at 21 h 58 min Répondre
  • MonFarnienteàMôa Chrystel

    Merci pour ces précisions !
    Je n’ai toujours pas d’idées pour ce thème 11 d’autant plus que j’ai déjà utilisé la surexposition dans les précédents thèmes …
    J’aime bien ton tatoué 😉

    10 mars 2014 at 22 h 30 min Répondre
  • Valérie

    Excellent cet article. J’apprends des termes techniques en plus. Je ne savais pas ce qu’étaient les High-Key et Low-Key. Merci beaucoup et à lundi prochain pour voir les essais des uns et des autres dans la galerie.

    11 mars 2014 at 2 h 16 min Répondre
  • caramelau

    bonsoir, j’ai déja fait ma photo, mais ton article est très « compréhensible » pour moi et je m’en servirai certainement une prochaine fois. Merci Thursday !

    11 mars 2014 at 20 h 36 min Répondre
  • VertMango

    Merci de ce nouvel article sur la technique. Finalement, il y en a peu sur le net (en français en tout cas). Personnellement, il va me servir.

    11 mars 2014 at 21 h 17 min Répondre
  • cecilecamatte

    Très joli article, bravo pour tes articles techniques qui sont clairs, bien construits et bien pensés.

    11 mars 2014 at 21 h 36 min Répondre
  • Seb

    Mon premier commentaire sur ton blog (découvert via le blog de Thomas).
    Bel article, simple et précis. De quoi donner envie de se lancer dans le High Key 😉
    A noter concernant ta photo de paysage avec le ciel brûlé, qu’on peut l’éviter avec les filtres gradués et avoir ainsi ciel et paysage bien exposés (mais impossible au smart phone)
    Bonne continuation 😉

    12 mars 2014 at 11 h 22 min Répondre
      • seb

        Pas tout à fait. Le filtre dégradé neutre (ND Grad en anglais) est opaque à une extrémité et devient progressivement transparent vers le centre. En plaçant la moitié opaque du filtre vers le haut, on obscurcit le ciel surexposé dans ton exemple. Ainsi, dès la prise de vue, la dynamique de l’image est réduite et tout est bien exposé 😉

        12 mars 2014 at 22 h 20 min Répondre
  • Thomas Benezeth

    Je vois qu’on parle de moi 😉

    Ton article est bien écrit, clair et précis, mais je voulais surtout te dire que je trouve ta photo du chat très très réussi ! Je l’adore, on a l’instant décisif (la bâillement), le HighKey et le tatouage sur l’oreille qui lui donne un côté « méchant » (qui va bien avec le bâillement qui laisse apparaître les dents ^^). Joli !

    12 mars 2014 at 16 h 58 min Répondre
  • doudou

    Très intéressant ton article en plus il vient pile poil pour le thème. J’ai les fonctions high-key et low-key d’on je ne me sert jamais, c’est l’occasion ou jamais ! Merci

    14 mars 2014 at 7 h 49 min Répondre
  • Cato

    Merci pour ton article. J’avoue que de mon côté, je fais encore plus simple que toi : j’utilise le curseur d’exposition et soit je sous-expose, soit je sur-expose. Mais peut-être suis -je trop fainéante et devrais-je faire comme toi ?

    14 mars 2014 at 18 h 10 min Répondre
  • patbphoto40

    Merci d’apporter ces informations, très bien rédigées et illustrées ! .
    Toutefois, j’apporterais, si tu le permets, quelques bémols 😉
    – Une photo surexposée n’est pas forcément une photo trop lumineuse (Il faut surexposer dans certains cas pour avoir une photo correctement lumineuse)
    – La lumière du matin ou du soir convient aussi pour faire des photos surexposées : il suffit de corriger l’exposition choisie par l’appareil en calant l’histogramme à droite lors de la prise de vue.
    Ces précisions sont aussi ici : http://www.patbphoto.fr/2014/03/13/ppr-semaine-12-on-surexpose/

    15 mars 2014 at 16 h 35 min Répondre
  • pepito2551

    Je trouve ta photo du chat très bien! Elle attire l’oeil ! Bravo et merci pour ton (tes) articles.

    19 mars 2014 at 3 h 17 min Répondre

Leave a Comment