to top

Projet vidéo « une seconde par jour »: L’interview de Marie


Aujourd’hui je partage avec vous ma première interview réalisée auprès de Marie du blog Les tribulations de Marie qui a tout de suite accepté très gentiment de se prêter au jeu.  Je sais que je ne suis pas la seule à m’être lancée dans le projet vidéo « une seconde par jour«  après un passage sur son blog très inspirant. Je suis donc certaine que vous serez aussi intéressé que moi par ses réponses à mes questions sur ce fameux projet vidéo.

.

Le projet « une seconde par jour », qu’est-ce que c’est ?

Pour celles et ceux qui découvriraient le projet vidéo « une seconde par jour » à travers cet article, il s’agit d’un projet consistant à filmer une seconde (ou un peu plus) chaque jour durant toute une année. A la fin de chaque mois, on assemble nos vidéos avec nos les 30 ou 31 petits films sélectionnés pour monter sa « vidéo du mois » (par exemple ma vidéo d’octobre, ma vidéo de novembre), puis à la fin de l’année on assemble les 12 vidéos pour faire le film de l’année écoulée.

Vous trouverez à la fin de cet article des liens pour suivre Marie et le lien du groupe Facebook La Vidéo du jour.

.

C’est parti ! 

 

projet vidéo une seconde par jour

.

Cela fait maintenant une année que tu t’es lancée dans le projet que tu as donc mené à son terme. Qu’est-ce que tu as le plus aimé dans ce projet ?

Ce que j’aime le plus dans ce projet, c’est revoir des instants de vie que j’aurais sinon oubliés. Un peu comme la pensine de Dumbledore… J’aime également essayer de trouver les jolies choses du quotidien, celles toutes simples que l’on oublie: le plaisir d’utiliser un nouveau produit ou de nouvelles chaussures, croquer dans du pain tout chaud, se balader main dans la main… Finalement, je trouve qu’il est plus difficile de saisir ces instants du quotidien que les grands repas en famille où il est banal de sortir l’appareil photo.

.

Qu’as tu appris à travers ce projet ? (que ce soit au niveau personnel, ou au niveau de certaines nouvelles compétences que tu as développées) ?

Je pense aux points suivants pour répondre à ta question: 

  • Voir l’instant présent : se retrouver avec son appareil photo peut être un grand moment de solitude si on ne voit pas la magie de l’instant présent et sa volatilité: la seconde d’après il aura disparu. J’ai donc appris à mieux voir l’instant présent et développé le réflexe de la seconde à filmer. 
  • C’est maintenant ou jamais: avec ce projet j’ai appris que quand une idée est là il faut la filmer: c’est maintenant ou jamais. En effet, de nombreuses fois je me suis dit « tiens il faut que je filme ça! » et puis la seconde d’après je continue ma discussion avec mon ami et puis le soir même , toujours le même scénario « minnnnce, j’avais dit que je voulais filmer ça. Oups j’ai oublié , il fait nuit maintenant , qu’est ce que je vais pouvoir filmer à la place? ». L’idée c’est de filmer au moment où on y pense, il est donc important d’avoir toujours un appareil / téléphone sur soi. 
  • Oser: ce point est lié au précédent: il faut oser filmer. On peut vouloir filmer mais on « n’ose pas » car il y a des collègues qui peuvent juger, des passants désapprobateurs, des amis gênés… ou encore on n’ose pas apparaitre sur le film soi même! J’ai osé filmé et cela a nuancé ma vidéo, en équilibrant les moments faciles (le quotidien: son assiette, ses pieds, sa fenêtre) et les moments qui font sortir de la zone de confort : c’est plus représentatif de son année (en tout cas c’est mon avis).
  • Utiliser la mise au point manuelle: l’autofocus qui bouge au milieu du plan c’est à proscrire !

.

projet vidéo une seconde par jour

.

Quels progrès as-tu identifiés tout le long de l’année en filmant tes vidéos?

Je vois deux points: 

  • Sélectionner sa seconde par jour peut s’avérer être un casse tête. Mais se retrouver avec 15min de vidéo à la fin de l’année n’est pas forcément le but du projet. Je me suis rendue compte que j’arrivais plus facilement à monter en laissant passer du temps entre la prise de vue et le montage: je me suis déjà un peu détachée émotionnellement de ces instants. C’est bien sur très personnel.
  • Un meilleur choix des cadrages: varier les cadrages c’est une bonne chose pour la vidéo finale. J’ai appris qu’il ne fallait pas en faire trop non plus. Je pense par exemple aux mouvements de caméra, aux changements de plans avec la profondeur de champs, à la répétition des effets (ex: se filmer quand on marche). J’ai appris à alterner les sujets qui bougent, les immobiles, les plans larges, les plans serrés, etc. C’est un vrai art 😉

.

Tournais-tu parfois des vidéos avant de commencer le projet? Si non, est-ce qu’aujourd’hui tu as plus souvent le réflexe de faire de petites vidéos?

Non, pas vraiment. J’ai plus le réflexe mais je manque de temps pour le montage: si je ne me lance pas dans un projet je ne fais pas. Et puis j’ai tendance à être perfectionniste du rendu et la vidéo demande beaucoup d’attention… J’ai cependant beaucoup d’admiration pour les vidéastes. Ainsi, j’aime beaucoup le travail de Jérémy (http://djisupertramp.com). 

.

projet vidéo une seconde par jour

.

As-tu pensé à d’autres projets autour de la vidéo (montage de vidéos de vacances,  autour d’un même thème, ou autre) ?

Comme je le disais plus haut, je n’ai pas d’autre projet vidéo en ce moment car j’aimerais me concentrer plus pleinement sur la photo. En revanche, je pense qu’une bonne méthode peut consister à dédier une sortie entièrement sur la vidéo. Par exemple, en choisissant un lieu et en construisant une petite vidéo sur l’ambiance et le ressenti de la visite. ça pourrait être un bon exercice. 

.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui se lance dans ce projet?

Déjà bravo de se lancer dans ce projet, le jeu en vaut la chandelle! Je conseillerais de ne pas trop anticiper le résultat final. De se faire une liste de plans que l’on veut faire pour les jours sans inspiration (ex: plan brossage de dents, plan découpe des légumes, plan détente sur le canapé, plan zoom bougie, etc.)
Je conseille aussi de commencer par filmer le quotidien avant de chercher la poésie, ça demande déjà tellement d’attention. Je conseille de bien ranger ses vidéos au fur et à mesure: je les range par jour et par mois dans des dossiers. Enfin, n’oubliez pas d’oser filmer (vous , vos collègues, vos sorties, etc.) !

.

projet vidéo une seconde par jour

.

Tu m’as dit vouloir continuer le projet 365 sur une nouvelle année, qu’est ce qui te pousse à poursuivre?

Le rendu final m’a tellement enthousiasmé que je ne peux que continuer. Cela me permet d’avoir un contenu unique et très personnel que j’apprécierais de plus en plus au fil du temps. De plus, je suis challengée par les magnifiques vidéos que je vois fleurir sur notre groupe Facebook du projet : ces tranches de vie me donne encore et encore envie de m’intéresser de plus près à mon quotidien et à me donner la mission de le documenter de la plus jolie manière qu’il soit 🙂

.

Quelque chose à ajouter dont tu aimerais parler mais qui n’aurait pas été abordé à travers ces questions?

Gardez le rythme, ouvrez l’oeil et soyez rigoureux vous ne serez pas déçus par le résultat, sur le plan artistique mais aussi personnel.

.

projet vidéo une seconde par jour

.

***

Merci encore à Marie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. 🙂

.

Voici maintenant tous les liens pour suivre Marie dans ses projets :

Le blog Les tribulations de Marie

Le projet vidéo sur le blog de Marie (la rubrique de son blog consacrée au projet)

Le premier projet vidéo achevé de Marie  et son blilan sur ses premiers 365 jours 🙂

La Page Facebook de Marie

Le groupe Facebook du projet La vidéo du jour

.

***

J’espère que cet interview vous aura plu et qu’elle vous aura donné envie de participer à ce projet en 2016. Avec cette nouvelle année qui se profile, n’est-ce pas le meilleur moment pour commencer ? 😉

Toutes les photos de cet article ont été réalisées par Marie. Merci à elle pour toutes ces images 🙂

  • Anne Jutras

    Très bel interview! S’il y a quelqu’un qui sait garder le rythme, c’est bien Marie! Merci pour tous tes petits conseils pour nous permettre de mieux filmer. La préparation a toujours meilleur goût, en vidéo ou en photo. Bravo Magali pour cette belle rencontre et bonne chance Marie dans tous tes beaux projets. Tu es très inspirante! 😉

    2 janvier 2016 at 3 h 19 min Répondre
  • Marion Romain

    Super interview de Marie. J’ai beaucoup aimé suivre son projet, et ce qu’elle en dit est vraiment très instructif.

    5 janvier 2016 at 16 h 49 min Répondre
  • feedbackbabyo

    Haaa mais je vois que Marie a mis un bout de mon bras dans les images qu’elle a proposées à cette interview ! 😉 Héhé. En tout cas, chouette zoom sur ce projet qui en enthousiasme beaucoup – voire, de plus en plus…

    5 janvier 2016 at 17 h 02 min Répondre

Leave a Comment